-->

dimanche 29 mai 2011

Née sous la bonne étoile

Aujourd'hui, Elizabeth Teissier affirme dans le TV Mag vendu avec la Dépêche du Midi, pour les Balances 2e décan :
"vive la nouvelle lune du 1er, qui, sur un mois, va booster votre mental, vos voyages, votre impact sur le monde". 




Ca fait les trois ou il faut choisir ? Alors je choisis les 3 ! ;)


Je vais donc devenir (encore plus) géniale, je vends la maison à quelqu'un qui me l'achète cash et je pars au Canada (j'espère que par "voyages", elle n'entend pas les trajets maison-travail…) et moi, supakAt, je vais devenir Maître du Monde ! Mwahahahahahahaha

Bon, et vu que ça fait beaucoup sur un seul mois, je vais être complètement à la ramasse au 30 juin. Donc, en juillet, je prends des vacances ;-D

Une p'tite visite, ça vous dirait ?

Juste quelques mots pour vous tenir au courant des débuts de la mise en vente de la maison. Et merci pour tous vos messages de soutien et d'encouragement, ça me fait comme du velours en dedans :)

Le lendemain de la mise en vente, j'ai eu deux visites ! 

D'abord, une dame qui a 2 grands fils (21 et 23 ans) mais qui vivent encore sous son toit. D'où son besoin (même si pour un temps limité) de 3 chambres et non 2 comme en offre la maison. Elle souhaite conserver le garage coûte que coûte (donc ne pas le transformer en chambre). Il serait alors possible de monter une cloison à l'emplacement actuel du salon pour créer une 3e chambre, la prise des repas serait reléguée en totalité dans la cuisine (il y a la place) et le salon prendrait la place de l'actuelle salle à manger. Evidemment, c'est dommage de couper une si belle pièce en deux mais si c'est juste pour un an ou deux, ça vaut peut être le coup… Mais ça, c'est à elle d'en décider ;) Je devrais avoir des nouvelles dans les tout prochains jours…



Ensuite, une dame qui est venue avec ses enfants mais qui cherche une maison de plain-pied pour ses parents. La maison et l'emplacement lui ont plu. Ses parents devaient venir visiter mais ils ne m'ont pas encore contacté. Je vais la relancer. 

Une des agences immobilières m'a informé qu'elle avait 3 touches sur ma maison dont deux pour des personnes qui n'habitent pas la région pour l'instant (d'où les visites non encore programmées).

Pour l'autre agence, pas de nouvelles pour l'instant.

J'ai failli avoir une visite vendredi soir. On devait me rappeler pour le confirmer et je n'ai pas eu de nouvelles. Donc pas de visite ;) J'avoue que j'avais refusé la visite de prime abord, car j'avais une invitée vendredi soir à dîner, pour finalement changer d'avis quand on m'a expliqué qu'ils étaient de Toulon et repartaient le samedi matin tôt. Mais peut être ont-ils finalement déjà trouvé leur bonheur ou l'heure était-elle trop tardive… je ne sais pas. 

Bref, voilà où nous en sommes pour l'instant.

Ce qui est rassurant c'est que les visiteurs (parents et enfants à chaque fois) ont trouvé la maison lumineuse, calme et jolie, avec des beaux volumes. Si tout le monde pense pareil, ça va finir par le faire, non ?

Affaire à suivre…

Merci ! :D

On a crevé le plafond ! Non, non, no stress, aucun plafond de la maison n'est tombé. C'est du solide à SupakAt Land !

Par contre, on, enfin vous avez crevé le plafond du nombre de pages visitées sur mon blog ce mois-ci. Plus de 700 visites, ce qui bat largement les 519 pages vues en mars. Sachant que mon blog a migré ici au cours du mois de février, moi je dis, c'est vachement bien ;)

Bien sûr il y a des gens qui doivent atterrir ici par hasard et ne pas y faire long feu, n'empêche qu'il y a un paquet d'entre vous qui suivent quand même vraiment mes aventures, au moins de façon ponctuelle.



Et ça me fait extrêmement plaisir. Pas que je me prenne pour une star (quoique… certains jours de vent d'autan…) mais disons que le temps passé à rédiger, faire ou trouver des photos, les importer, faire un semblant de mise en page est plus que rentabilisé à mes yeux. 

Bref, malgré mes nombreuses photos de chantiers inintéressantes au possible (tant que c'était pas fini), mon blabla parfois sans intérêt et mes coups de gueule de râleuse invétérée, ben y'a qui aiment venir me lire.

Je remercie aussi super fort tout ceux qui me laissent des commentaires (sur le blog, de vive voix ou tout autre moyen). N'hésitez d'ailleurs pas à me dire si vous voyez des améliorations possibles à ce blog : des trucs qui vous énervent, d'autres que vous aimeriez trouver. 

On s'entend que c'est un blog perso et que donc j'y mets ce que je veux, n'empêche que si c'est un monologue qui n'intéresse personne, ça ne sert plus à rien. Donc sans vouloir faire du racolage, s'il y a des sujets (immigration, déco ou tout autres) ou un aspect de ces sujets que vous souhaiteriez que je développe, faites-le moi savoir ! 

Bref, le message à retenir de cet article c'est :
Un grand merci à toi, mon lecteur, 
égaré, occasionnel ou fidèle 
car sans toi ce blog n'existerait pas ! 

PS : vous trouverez sur mon blog (colonne de droite dans la mise en page actuelle), une liste d'autres blogs d'apprentis caribous ou d'immigrants québécois venus de France, de Belgique, de Suisse… Si vous ne figurez pas dans la liste, envoyez-moi un petit mot pour que je vous rajoute et que je suive moi aussi vos aventures ! 

mardi 24 mai 2011

the house of kat - avant/après

avant
après





avant
après agrandissement mais avant rangement ;)






avant
après







avant : la "pièce de vie"
avant : la "pièce de vie"

après : l'espace cuisine





avant : le coin cuisine (la porte, c'est l'ex-SDB)

après : l'entrée (l'ex fenêtre de la cuisine est devenu porte d'entrée)








avant : la salle de bains


avant : derrière la porte, la salle de bains





après : la cuisine et le placard de l'entrée

La maison est en vente !

Ca y est, c'est officiel !

Vous pouvez consulter l'annonce sur le boncoin.fr. 

Ou mieux, aller voir la page internet que je lui ai dédiée : ecrin de soi.fr

Une petite visite virtuelle en vidéo, ça vous dirait ?





video


Quelques photos :



l'entrée

la cuisine
















Graulhet, Tarn (81)
Maison de plain-pied de 78,5m2 
sur un terrain entièrement clôturé de 510m2. 

Située dans un quartier résidentiel, calme et arboré
Ecole à proximité

Maison très lumineuse de 2 chambres. 
garage attenant, 3 terrasses d’expositions différentes pour profiter du soleil toute la journée

Placards aménagés, conduit de cheminée

Idéal célibataire avec ou sans enfant, jeune couple ou retraités. 

Aucun travaux à prévoir



année de construction : 2003, agrandissement en 2007

Entrée/cuisine : 19,56 m2 - électroménagers inclus dans la vente
Salle à manger/salon : 28m2 - très lumineux (triple exposition)
Couloir : 1,8m2
Toilette : 1,8m2 - avec lave-mains
Salle de bains : 4m2 - avec douche à l’italienne
Chambre 1 : 16m2 - avec espace bureau et coin lecture - 3m de placards aménagés
Chambre 2 : 7,5m2 
Garage : 15,39m2 - avec espace buanderie
Terrasse 1 : 18,6m2 - exposée à l’ouest
Terrasse 2 : 9 m2 - exposée à l’est
Terrasse 3 : 13,58m2 - exposée au sud

DPE : classe E / G.E.S. : C

Prix de vente : 120 000 €

Tél 06 01 32 04 25


Pour ceux qui s'en étonnerait, oui, j'ai un portable depuis hier aprem (sans abo) de façon à être joignable plus facilement pour la vente… Ajoutez ça à votre répertoire ;)

Fear me not

Voici une vidéo de la très talentueuse Malika Whitaker où il est question d'affronter ses peurs (celle de l'engagement notamment) pour aller vers l'autre. Le graphisme est absolument sublime et je suis époustouflée par le réalisme des expressions du visage (surtout entre 3'10 et 3'20).

Je me rends compte aussi qu'au fond, on fait tous les mêmes cauchemars : portes qui se referment, d'autres à avoir le courage d'ouvrir, avoir les bras arrachés, d'autres qui repoussent, des membres totalement disproportionnés… On m'espionne dans mon sommeil ou quoi ??? ^^

La musique de très bonne facture parachève l'œuvre.

Bon, okay, je la boucle pour que vous puissiez regarder…


Chalet

Belles transformations dans ce chalet canadien. J'irais bien y passer mes week-ends moi !
(Allez sur le blog desire to inspire, pour voir à quoi ça ressemblait avant, c'est radical comme changement !)












S'ils ont repeint l'espèce de lambris au pinceau et rouleau, je leur décerne le Nobel du masochisme…


Belle vue


vendredi 20 mai 2011

Woodman's cottage

ben quoi ? j'ai quasi rien publié depuis un bout alors je me rattrape aujourd'hui ;)

On parle déco, ou plus exactement construction.

J'ai trouvé la vidéo sur le site living in small houses et je suis tombée sous le charme de la maison :)
Visitez le site, l'approche radicalement à l'opposé des schémas habituels vaut le coup.
C'est en anglais par contre…

Living In Small Houses

Le gars qui a construit cette maison, un anglais qui répond au nom de Ben Law, a lui aussi un site internet.


Back to work

C'est officiel depuis quelques secondes, je retourne travailler à l'imprimerie à compter de jeudi prochain et pour tout le mois de juin afin de remplacer Clarisse durant ses congés.


ça a "un peu" évolué depuis ;)

La DRH n'a pas eu l'air de vouloir comprendre que si je n'ai pas effectué un travail salarié depuis le 31 janvier, c'était tout de même du travail… Je suppose que quand on a la "chance" d'être chômeur, il faut endosser sans broncher les sarcasmes et autres persiflages de la masse laborieuse… Passons…

Mon contrat sera ou non prolongé en fonction de l'activité de l'entreprise durant les congés de juillet/août.

Et départ au Canada en septembre  ??? :D Ok, ok, on va se calmer… ;)

Tiens, tiens…

80% des logements présentent un DPE décevant
DPE
Illustration - MAP/DR ©

Selon une étude du réseau Ex'im, qui compte 73 cabinets de diagnostiqueurs en France, huit logements sur dix seraient classés dans les catégories D à F du Diagnostique de performance énergétique (DPE).



lire l'article en entier sur le site de Maison à Part

Toute une éducation à refaire…

J'espère que les anecdotes de l'article précédent vous ont fait sourire, c'est d'ailleurs pour ça que je les ai raconté. Sauf que de mon côté, la fatigue et le stress aidant, je n'en ai pas rigolé du tout sur le coup (et toujours pas maintenant). J'en aurai même pleuré de rage et de découragement. Et quand je perds mon sens de l'humour, c'est que vraiment ça ne va plus… J'y avais déjà perdu la patience (bon, j'en ai jamais trop eu faut dire…), puis l'humour et j'étais pas loin d'y laisser mon sang-froid…

Hier le moral a carrément viré à la catastrophe. Les agents immobiliers qui son venues le matin me communiqueront leur estimation lundi, après avoir reçu le résultat du DPE (Diagnostic Performance Energétique) que j'ai fait réaliser en même temps que leur venue. Jusque là, ça va. 

L'agent immobilier qui est venu l'après-midi m'a lui communiqué son estimation qui est 20 000 à 30 000 euros en dessous de l'estimation faite en juin dernier. Je m'explique : en juin dernier, j'avais fait estimer la maison sans finir les travaux (la vente n'aurait pas couvert le remboursement de mes crédits) et j'avais demandé une estimation du prix une fois les travaux achevés. Evidemment que ce n'est pas facile d'estimer une maison pas finie mais l'écart est quand même grand ! 10 000 euros d'écart, j'aurai compris mais 30 000…

L'estimation d'hier après-midi est cohérente par rapport aux autres biens en vente dans l'agence. Elle est légèrement en-dessous de ce que pratique une autre agence mais ça reste du même ordre. C'est donc l'estimation faite l'an passé qui était totalement sur-évaluée. Mais moi ça fait un an que je me dis que la maison va se vendre ce prix-là et que je table là-dessus pour mes projets outre-atlantiques !




On pourrait considérer que c'est juste de l'argent, donc des projets que je ne réaliserais pas ou que je devrais financer différemment. Sauf que mon père était là quand l'agent a donné le prix. Et si on enlève les périodes où le chantier a été interrompu et quelques pertes de temps, ça fait tout de même deux ans de travail à temps plein sur ma maison. Deux ans de travail qui se soldent par simplement 15 000 euros de bénéfice et encore si je la vends au prix indiqué. Ca fait pas cher de l'heure… 

Ca veut vraiment dire qu'il s'y est cassé le c… pour rien : parce que je ne profiterais pas de la maison puisque je la vends et parce que j'en retire quasi rien en comparaison de tous les efforts qu'il a fourni. Bref, culpabilité +++++ et je suis vraiment triste (le mot est faible… même "écœurée" serait un euphémisme) pour lui de voir tous ses efforts si peu récompensés. 

Pour finir de propulser mon moral dans des profondeurs abyssales, j'ai rappelé le diagnostiqueur hier soir pour lui donner des informations complémentaires. Il m'a annoncé que le diagnostic ne serait pas très bon puisque le chauffage est électrique (même avec un insert ou un poêle à bois, ça n'aurait pas changé grand-chose) et que les critères d'évaluation favorisent le chauffage au gaz, au fioul ou les pompes à chaleur. J'ai reçu ses diagnostics par mail tout à l'heure et effectivement, la maison est classé E  (et C pour les gaz à effet de serre). 


 


Or il faut savoir que la réforme du prêt à taux zéro tient compte de ce classement pour fixer le montant du prêt accordé : plus la classe énergétique est mauvaise, plus le montant du prêt est faible. Ce qui risque fort de dissuader des acheteurs potentiels. 

J'attends bien sûr la dernière estimation de ma maison lundi mais il ne faut pas croire à un miracle…


Je ne chiale pas non plus : beaucoup de gens aimeraient récupérer une telle somme d'argent, c'est évident. Et je sais pour l'avoir entendu à la TV ou lu dans un livre que les agents immobiliers disent que les vendeurs ont toujours l'impression que leur maison est aussi belle que le Taj Mahal. Ca m'avait fait marrer d'ailleurs, d'où le surnom de Petit Trianon, Versailles ou Taj Mahal 2 pour désigner ma maison. Je sais bien que ma maison n'est pas ce qu'on appelle une dream home mais je pensais réellement qu'elle valait le montant estimé en juin dernier puisqu'on m'avait dit qu'elle les vaudrait une fois terminée ! Alors la déception est grande… 



Et c'est surtout que le travail, salarié ou non, n'a vraiment plus AUCUNE valeur comparativement aux efforts fournis. Et quand on a été élevée dans cette optique là ("pour avoir de l'argent, il faut travailler", "si tu travailles fort, ça paiera", "le travail est une vertu", etc.), ça fait mal. Je me demande juste ce que je pourrai bien raconter à mes enfants à ce sujet si jamais un jour j'en ai : des mensonges ???

Gaston Lagaffe

Tu as toujours crû cher lecteur que Gaston Lagaffe, c'était de la fiction ? Pas possible humainement d'être aussi pas doué hein ? 

Hélas… Trois fois hélas… Si…

Gaston peut partir à la retraite, il a une remplaçante toute trouvée : moi…



Un café un peu trop fort…

Alors que c'était le grand rush pour finaliser les derniers rangements, nettoyages avant de faire venir des agents immobiliers pour l'estimation de la maison, je n'ai rien trouvé de mieux que de préparer du café sans mettre la verseuse sous la cafetière… La dite cafetière étant placée sur l'étagère d'un meuble, le café s'est écoulé dans le tiroir et les deux étagères du placard en dessous, sous le meuble, sous le frigo, contre les murs fraichement repeints. Comment perdre demie-heure quand on n'a déjà pas assez de temps pour tout boucler ? Pour répondre à cette question, appelez-moi j'ai plein de suggestions originales à vous proposer ! 



Je rajoute à ça que pour essayer de stopper l'écoulement, j'ai bien sûr arrêté la cafetière, l'ai débranché et l'ai amené sur l'évier pour tenter de minimiser les dégâts. Sauf que bien sûr, douée comme je le suis, j'ai légèrement incliné la cafetière, déversant sur mon poignet gauche un mélange d'eau et de marc bouillants. 

Point positif : le poignet droit souffrait déjà d'une tendinite, il fallait éviter toute jalousie du poignet gauche, en le brûlant, j'ai ainsi rétabli l'équilibre. C'est très important l'équilibre yin-yang… 


D'humeur froissée…

Dans la même veine, vous vous rappelez peut être des double-rideaux de la salle à manger sur lesquels j'avais travaillé plus de 2 jours. En tous cas, moi, je m'en rappelle ! 

Mon démon perfectionniste s'est manifesté la veille de la visite des agents immo, me susurrant au creux de l'oreille de sa voix enjôleuse "tu devrais les laver quand même… parce qu'en découpant le tissu, en l'assemblant, le cousant, il a traîné par terre, ça serait mieux de les laver !" 



Le tissu blanc ne présentait pas de tâches mais bon je me suis laissée influencer par ce maudit démon… Je mets tout ça à la machine. J'essaie de le repasser et là, pas moyen de chez pas moyen.  Secs : inrepassable, mouillés : inrepassable, avec ou sans vapeur : inrepassable, sur la surface dure de la table à repasser : inrepassable, sur une surface plus mœlleuse : inrepassable, avec un linge par-dessus : inrepassable. Mais quand je dis inrepassable, ça ressemble vraiment à un chiffon plié en boule depuis 15 ans au fin fond d'une cave ! 

Donc mes beaux double-rideaux qui étaient prêts pour la visite ont fini pliés dans un coin en attendant de trouver une solution (pressing ?)…



Attention, vous allez adorer !

Je partage ici une vidéo vue sur un blog d'immigrant (mais lequel ? je ne sais plus…).

Vidéo pour faire la promotion de la ville québécoise de Sherbrooke (au sud de Montréal, en direction des Etats-Unis).

Ben, je dois avouer que c'est convaincant, très convaincant même ! Tellement convaincant que j'ai eu la patience de supporter (non sans râler tout de même ^^) les nombreuses coupures pour le chargement de la vidéo. C'est tout dire !!!!






Parlant de Sherbrooke, ne manquez pas le hors-série de L'Express consacré au Canada à paraître au mois de juin normalement où vous retrouverez le témoignage de notre grande star de Sherbrooke, Aline (qui est aussi infirmière à ses heures perdues ^^, installée depuis quelques mois dans la Belle Province).

Money out of messy 2…

mon stand
… a été un flop complet ! Très peu de visiteurs. 20€ de bénéfice (une fois le prix de l'emplacement et de l'essence enlevé du chiffre d'affaires). Sachant que je dois 2€ à ma mère pour la vente de son plat et 2€ à mon frère pour la vente de livres de poche, il me reste quand même de quoi m'acheter un paquet de Kleenex pour pleurer ^^ Oui, j'en rajoute un peu, je sais lol




l'air figé c'est parce que j'étais morte de froid


Les causes possibles

- la météo : méga gros orage et moulte pluie la veille. Le matin, nuages gris foncés bien menaçants au-dessus du village. Vent froid. Le soleil est apparu dans l'après-midi mais si on ne vend pas le matin sur un vide-grenier, ce n'est pas l'après-midi qu'on va se rattraper (les gens viennent davantage pour se balader l'aprem que pour acheter).

- une communication insuffisante et peu claire : sur internet, le vide-grenier de Dourgne était annoncé à 3 dates différentes. A part un panneau à l'entrée du village, je n'ai pas vu d'autres annonces de la manifestation.

- les vide-greniers concurrents : la ville de Castres organisait ce jour-là un vide-grenier dans chacun de ses quartiers (où parait-il il y avait un monde fou). Historiquement, chaque quartier faisait son vide-grenier a une date différente mais les brocanteurs ayant crié à la concurrence déloyale, le vide-grenier de l'ensemble des quartiers de la ville a désormais lieu le même jour. Et c'est tombé le 15 mai (je l'ai appris le jour J).
à quoi reconnait-on un stand de filles ? Aux chaussures quais neuves à vendre pardi !


Les points positifs 

- j'ai enfin pu discuter avec Amélie ! On ne s'étaient pas vus beaucoup ces derniers temps et on n'était pas non plus super tranquille pour discuter.

Amélie derrière son stand
- j'ai re-rencontré une dame qui m'avait acheté un vêtement au vide-grenier de Labruguière en octobre dernier. Je ne suis pas du tout physionomiste pourtant. Mais je sais pas. Quelque chose sur son visage, dans son regard, son aura comme diraient certains. Chose rigolotte, sa fille s'intéresse au Canada ! Je lui ai laissé mes coordonnées pour tâcher de la renseigner au mieux si elle le souhaite. La dame en question fait des lectures publiques, s'intéresse à la poésie. Et nos deux rencontres successives, vous appelez ça du hasard, vous ?